En Grèce, les Cyclades sont un lieu de vacances privilégié. Chaque année, des millions de touristes s’envolent ou s’embarquent pour les différentes îles les composant. Haut lieu touristique et historique, cette destination attise la curiosité. Cette partie de la mer Égée abrite des îles inhabitées des Cyclades qui méritent largement le détour. Découvrez-les !

Les îles des Cyclades ne sont pas toutes habitées

Dans le sud de la mer Égée, vous trouverez les Cyclades. Cet archipel se compose de près de 250 îles, îlots et îlots-rochers. Seulement 24 d’entre eux sont habités. Lors de vos vacances dans cette destination grecque, ne manquez pas de visiter ces îles inhabitées. Antimilos, Despotiko, Makronissos… découvrez des lieux d’exception et désertés au sein des Cyclades.

Antimilos

Également appelée Andimilos, Antimilos est une île volcanique de 8 km². Faisant 4 km de long et 3 km de large, ce morceau de terre n’abrite aucune âme humaine. Il se trouve à près de 20 km à vol d’oiseau au nord-ouest du port de Milos.

Son relief présente un point culminant de 671m. Pauvres en végétation, les lieux ne comptent que quelques chèvres et des lapins sauvages.

Délos

Près de Mykonos et en face de l’île de Rhénée, vous repérerez, l’île inhabitée des Cyclades, Délos. Avec ses 3,5 km² de superficie, cette étendue de terre aride est actuellement inhabitée. Mais cela n’a pas toujours été le cas. L’île de Délos dispose d’un port battu par les vents. Quand ces derniers se déchaînent, les lieux deviennent inaccessibles.

Délos est une île chargée d’histoire. Selon la légende, c’est ici que naquirent les dieux grecs Apollon et Artémis. Leur mère, Léto, se réfugia sur un morceau de terre qui devint alors visible (délos signifiant visible en grec) pour donner naissance à ses jumeaux.

Cette île abritant jadis un lac sacré d’eau douce avait une grande importance religieuse et commerciale. Au fil du temps, Délos s’est lentement dépeuplée, mais vous y observerez de nombreuses traces de différentes civilisations.

Lorsque les conditions le permettent, abordez Délos et découvrez mille et une merveilles. Contemplez les temples anciens dédiés à Apollon, Artémis et Dionysos. Aux abords du site de l’ancien lac sacré vous attendent les lions en marbre de Délos. Sur place, vous visiterez également le quartier du Stade et du Théâtre et la terrasse des dieux étrangers.

Despotikó

Despotikó (ou Despotiki) est un îlot rocheux de 5 km de long et de 2 km de large. Localisé au sud-ouest d’Antiparos, son relief se compose de sommets de 73 à 189 m de haut, d’une petite plaine littorale et d’une vallée littorale.

Il y a des millénaires avant la naissance du Christ, l’îlot de Despotikó était habité. Au fil du temps, il accueillit des Athéniens, des Romains et des Byzantins. L’îlot et ses alentours furent également le théâtre de nombreux actes de piraterie. C’est vers 1675 que Despotikó fut déserté. En effet, la zone fut le lieu de sanglants combats entre pirates et Ottomans. Les flibustiers massacrèrent ensuite les habitants de l’îlot. Depuis, plus personne n’y habite.

Sur le plan archéologique, Despotikó dispose de nombreux sites intéressants. En effet, un temple dédié à Apollon y a été découvert. Les fouilles ont également permis de mettre à jour 22 bâtiments d’une grande importance historique.

Gyáros

Gyáros est une île inhabitée des Cyclades. Elle se trouve à proximité des îles d’Andros et de Tinos. Faisant 17,6 km2 de superficie, elle dispose d’un point culminant de 489 m. Vous ne pourrez pas vous rendre sur Gyáros, car il s’agit d’une zone interdite.

L’île est connue dans les Cyclades depuis l’Antiquité. Entre 1948 et 1974, Gyáros a servi de prison politique. 22 000 personnes y ont été déportées et incarcérées. Plus tard, ce bout de terre a été utilisé par le gouvernement grec pour réaliser des manœuvres stratégiques. Elle abrite également diverses infrastructures commémoratives en l’honneur des victimes qui y ont été emprisonnées.

Kéros

Parmi les petites îles des Cyclades, Kéros est considérée comme la plus grande d’entre elles avec ses 15,2 km2 de superficie.

Si l’île est actuellement déserte, ce n’était pas le cas il y a plusieurs siècles. En effet, des traces de la civilisation cycladique y ont été relevées. C’est d’ailleurs sur l’île de Kéros que de célèbres idoles cycladiques ont été retrouvées. C’est notamment le cas des statues du joueur de flûte et du harpiste qui sont actuellement visibles à Athènes.

Makrónissos

Makrónissos (Macronèse en français) est une île localisée non loin des côtes de l’Attique. À l’ouest de Kéa, cet îlot de 18,4 km² fait 3 km de long pour près de 500 m de large. Aride et rocheuse, cette étendue de terre aurait servi de halte à Hélène de Troie.

L’île de Makrónissos a également été le cadre de nombreuses guerres : celles des Balkans, de la Première Guerre mondiale ou encore celle du conflit gréco-turc. Vers 1946, les lieux ont été utilisés comme zone de déportation pour les opposants politiques. Certaines célébrités comme Yannis Ritsos, Mikis Theodorakis ou Aris Alexandrou y ont été détenus.

Actuellement, l’île de Makrónissos est un site historique. Les bâtiments qui s’y trouvent ont été conservés comme ils étaient à l’époque où cette dernière servait de prison.

Polyaigos

Polyaigos est une île inhabitée des Cyclades. Elle est aride au relief dentelé et assez méconnue. Localisée au sud-est de Kimolos, elle accueillait une centaine d’habitants sur ses 18 km² de superficie vers le 20e siècle. Sur Polyaigos, vous découvrirez les vestiges des habitations, du monastère et de l’ancien port.

Bien qu’inhabitée, l’île présente de nombreux attraits. Rendez-vous sur place pour découvrir des grottes et des falaises sauvages ainsi que de magnifiques plages. Des excursions sont organisées pour vous permettre de découvrir Polyaigos, ses plages, son monastère et son phare.

Rinia

L’île de Rhénée (ou plus communément appelée Rinia) se trouve près de Délos et de Mykonos. L’étendue de terre faisant 13,8 km² accueillait il n’y a pas si longtemps une vingtaine d’habitants. Actuellement, seul un fermier entretenant un élevage y vit. Historiquement, les lieux servaient de nécropole à Délos, car il était interdit d’inhumer des morts sur l’île sacrée. Durant l’Antiquité, Rinia a également accueilli des fermes.

Découvrez nos astuces pour votre voyage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici